Secrets d’Histoire – Les Reines Parisiennes

secrets-d-histoire-les-courtisanes-les-reines-de-paris_pf

On les surnomme de petits noms charmants, « cocottes », « biches », « demi-castors », « lionnes », ou « grandes horizontales ». Elles éclairent par leur beauté, leurs succès et leurs scandales, l’actualité et les chroniques du XIXe siècle et de la Belle Époque.
Dans ce nouveau numéro de Secrets d’histoire, Stéphane Bern fait revivre celles que l’on scrute, et que l’on admire, les reines incontestées dans leurs domaines : celui des sens et de la volupté, faisant chavirer les cœurs et les têtes… de préférence couronnées !
Elles ont pour nom : la Castiglione, la Païva, la Belle Otero et Liane de Pougy, et sont, avant tout, des amazones de l’amour, vénales et cruelles, promptes à dilapider les fortunes que l’on dépose à leurs pieds, et à oublier leurs amants sitôt qu’ils sont ruinés ! L’une d’elle ne s’exclame-t-elle pas : « la fortune vient en dormant, à condition de ne pas dormir seule… » !
Avec ces reines de l’amour, Secrets d’histoire vous ouvre les portes des plus beaux lieux parisiens de la fête et de la nuit, mais aussi celles des plus élégants palais de la Côte d’Azur. Sans oublier leurs sublimes châteaux et hôtels particuliers, comme celui de la Païva sur les Champs-Élysées, offerts par leurs très généreux protecteurs. Car ces belles aventurières donnent le ton à une époque assoiffée de luxe, de plaisirs et d’extravagances. People avant l’heure, elles sont aussi par leur liberté et leur choix d’indépendance, les toutes premières expressions d’un féminisme qui n’ose pas encore dire son nom…

Publicités

7 réflexions au sujet de « Secrets d’Histoire – Les Reines Parisiennes »

  1. Tient j’ai aussi regardé cette émission 🙂
    Il me semble l’avoir regardée il y a un moment de cela à la télé.
    Beaucoup de curiosité de ma part concernant Liane de Pougy, elle ne faisait pas partie de mon tableau de connaissances 🙂
    Même si je suis branchée Boudoirs, …. Pas les biscuits….. 😉 je devrais revoir la vidéo pour me rappeler les histoires d’alcôves. Bref, me semble t- il ces dames qu’elles soient reines, maîtresses ou courtisanes font encore parler d’elles avec bonheur. C’est sur les coussins et oreillers que ces messieurs se sont laissés aller à des confidences. Ce qui a valu pour certaines à y laisser leur peau. Je pense à une compatriote contestée Mata-Hari. Certaines femmes courageuses d’autres vénales. Ainsi va le monde ! 🙂
    Une émission que j’essaie de ne pas rater.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s