L’accident de la gare Montparnasse

Aujourd’hui, 22 octobre…

… il y a 119 ans

gif-voyage-monde-135

Train_Montparnasse_1895

L’accident de la gare Montparnasse est un accident ferroviaire qui a eu lieu le mardi 22 octobre 1895 un peu avant 16 heures à la gare de Paris-Montparnasse (appelée Gare de l’Ouest à l’époque). Le train express no 56 desservant la ligne Granville – Paris, tiré par la locomotive 721 de type 120, transportant 131 passagers, est à l’origine de cet accident, l’un des plus spectaculaires de l’histoire des chemins de fer français.

Train_Montparnasse27_1895

Le mardi 22 octobre 1895, le train Paris-Granville (est parti de Granville à 8 h 45) vers 16 heures il ne s’arrête pas, comme prévu, à son terminus en gare Montparnasse . En cours de trajet, il prend une dizaine de minutes de retard. Son conducteur, Guillaume Marie Pellerin, 35 ans, qui travaille depuis dix-neuf ans pour les chemins de fer, se met en tête d’arriver quand même à l’heure et ne pouvait arriver à l’heure prévue 15 h 55. Son conducteur ayant freiné trop tard, l’express pulvérise son butoir, traverse le hall (30 mètres), défonce la façade (un mur épais de 60cm) de la gare et sa locomotive termine sa course sur la place de Rennes (une chute libre de 10 mètres). 

455px-1895-petitjournal

Le train était constitué de 2 wagons de bagages et un wagon postal qui se trouvaient directement derrière la locomotive, suivis par 8 wagons de voyageurs, tandis qu’ un dernier wagon de bagages fermait le cortège.

L’accident est l’un des plus spectaculaires de toute l’histoire ferroviaire. Il fait un mort, une marchande de journaux, Marie-Augustine Aguillard, 39 ans (par la chute de maçonnerie), et une dizaine de blessés, dont cinq graves (deux passagers, le pompier et deux membres d’équipage).

417px-1895-petitjournal-suppl

L’étonnant spectacle attire très vite la foule. Pour tenter de la contenir, la police barrent les rues menant à la gare. «Quatre cents gardiens de la paix, 200 gardes municipaux et 20 gardiens à cheval» sont mobilisés . La locomotive reste quatre jours en place avant qu’on ne réussisse à la dégager.

Le chef de train encourt une pénalité de 25 francs et le conducteur de moteur une pénalité de 50 francs et il a également été condamné à la prison pendant deux mois.

Un film à ne pas manquer…

Publicités

13 réflexions au sujet de « L’accident de la gare Montparnasse »

  1. Mon dieu quelle horreur…
    J’ai beau me dire qu’il ne faut pas y penser, aujourd’hui pourtant le rail ne me rassure plus du tout et ce type d’accident est encore tout à fait possible…

  2. Super cette trouvaille sur cette catastrophe du début du siècle. Je me demande jusqu’où on pourrait remonter pour trouver le premier accident… Bon week-end et attention sur les routes 🙂

    • Merci. 🙂
      Il parait que le premier accident a été le 11 octobre 1836, sur le chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon, près de la station de Givors, un ouvrier travaillant à libérer la voie pour le passage d’un convoi glisse sur le rail et est décapité par les wagons qui lui passent sur le corps. 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s