70º Anniversaire de la liberation de Paris I

viewmultimediadocument

Libération de Paris: pourquoi ce 70e anniversaire sera unique

Depuis 1944, beaucoup de configurations politiques ont existé dans la Ve République, mais pas celle héritées des élections de 2012 et 2014. Pour la première fois, un anniversaire de la libération de Paris se fera en présence d’un président de la République, d’un premier ministre et d’une maire socialiste.

On ne cesse de le répéter depuis son élection en avril dernier: Anne Hidalgo est la première femme maire de Paris. Elle est très logiquement à ce titre la première femme à présider les cérémonies d’anniversaire de la Libération de la capitale. Très en pointe dans le combat pour l’égalité homme-femme, elle aura à coeur de mettre en lumière celles qui ont oeuvré il y a 70 ans.

70e-anniversaire-de-la-liberation-de-la-france-1550839-15538-thickbox

Une commémoration connectée

Pour ce 70e anniversaire, la mairie de Paris a décidé de faire miser gros sur le numérique. Outre des comptes sur les réseaux sociaux (@LiberezParis14 et /liberezparis2014) qui sont des mines d’informations, un jeu de piste pour mobile a été créé. Libérez Paris 2014 est disponible sur l’Apple Store et le Play Store. A base de reconstitutions, de QCM et de photos à géolocaliser, le joueur doit remplir des missions afin d’avancer dans leur parcours et gagner des galons de Résistants « d’agent de renseignement à compagnon de la Libération ».

Par ailleurs, sur le site internet dédié aux commémorations, trois personnages fictifs tiennent un blog pour faire revivre le Paris de l’été 1944. « Ces personnages permettent par exemple de révéler un éventail de situations auxquelles les Parisiens étaient confrontés », précise la mairie de Paris. Il s’agit de Geneviève, une infirmière de 25 ans, François un mécanicien de 18 ans et Pierre un pompier de 24 ans.

Entre la préfecture de police, la cathédrale Notre-Dame, la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe, 46 coureurs vont se relayer, pour porter la bannière tricolore de monument en monument. Il s’agira du premier événement ouvert à tous les Parisiens et touristes, en attendant le traditionnel bal du 25 août.

bal-3

Paris-Liberation-1944-Paves2liberation-paris-3-e1401958901646Golem13-Paris-Liberation-1944-George5Golem13-Paris-Liberation-1944-DeGaulleHotelDeVille

La Liberation de Paris (1944)

Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré !

 

Voir la suite… 70º Anniversaire de la liberation de Paris II

Publicités

8 réflexions au sujet de « 70º Anniversaire de la liberation de Paris I »

    • C’est soixante ans plus tard que la ville de Paris reconnaîtra que les premiers libérateurs à entrer dans Paris, le 24 août 1944, sont les soldats de la neuvième compagnie (appelée « la Nueve ») du 3e bataillon de marche du Tchad, commandée par le capitaine Raymond Dronne et appartenant à la 2e division blindée (2e DB) du général Leclerc.
      Son nom l’indique : cette compagnie était à majorité espagnole. Ainsi, enfin, Paris rend hommage à ces républicains espagnols, lancés à corps perdu dans la lutte. Elle se souvient que les premiers half-tracks (voitures blindées) à pénétrer dans son enceinte, avant de poursuivre le combat en Alsace et d’aller jusqu’au nid d’aigle d’Hitler, s’appelaient : Madrid, Guernica, Teruel, Guadalajara, Don Quichotte…
      Toutefois, une telle reconnaissance tardive et symbolique est bien insuffisante, d’autant que les pages des manuels sont bien discrètes sur le rôle de ces républicains espagnols dans la Seconde Guerre mondiale.

      Un bon livre: Evelyn Mesquida, La Nueve, Los españoles que liberaron París, Ediciones B, Barcelone, septembre 2008.

      • C’est vrai! Merci beaucoup, je chercherai ce livre! ( perdonez-moi pour mon érreur, ils n’ « ont » pas arrivé, ils sont arrivés!! Vous savez, en espagnol ou catalan on ne fait pas cette distinction et on utilise toujours « avoir » pour faire le pasé composé!😃😃

      • Ah, d’acord! Jo treballo a l’Ametlla de Mar i cada dia parlo amb molts clients francesos! Un plaer i fins aviat!

  1. Un bel hommage dont j’ai pu parler avec ma maman toute petite à l’époque mais qui se rappelle de chaque détail de ce mémorable moment. En l’entendant parler de tout cela avec une émotion toujours aussi vive, je me demande si un jour nous autres parisiens pourrions être capables d’autant de liesse, capables d’ensemble avancer… Le peuple aujourd’hui est tellement différent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s