Le topinambour.

Topinambur_01

Le topinambour, aussi appelé artichaut de Jérusalem, truffe du Canada ou soleil vivace.

 

L’appellation anglaise « artichaut de Jérusalem » (Jerusalem artichoke). L’appellation « cul d’artichaut » en langage populaire provient de son goût proche de l’artichaut. Les qualités gustatives de ce tubercule s’approchent du navet avec une pointe de noisette.

 

Le nom de « topinambour » – il était auparavant appelé « truffe du Canada » –, résulte de la francisation du nom d’une tribu du Brésil, les Topinamboux « Tououpinambaoults » (Tupinambas), dont plusieurs membres furent amenés comme curiosité à Paris en 1613, ce qui conduira Carl Von Linné à croire à l’origine brésilienne de la plante, introduite en France à peu près à la même époque. Quant au nom latin, il a été emprunté au grec helios, « soleil» et anthos « fleur », pour évoquer la fleur en forme de soleil des plantes du genre Helianthus, dont fait également partie le tournesol.

 

Sa fleurFleurs de topinambour

Le topinambour s’adapte à tous types de sols. Il est donc cultivé dans la France entière. La variété la plus commune est le topinambour rouge, ou topinambour commun.
On retrouve également le Violet de Rennes,topinambour-violet-de-rennes

le Rouge du Limousin

 

topimanbour le rouge du limousin

et le topinambour fuseautopinambour-fuseau-culinaire

cette plante vivace de la famille des Astéracées, cultivée comme légume pour ses tubercules riches en inuline.

Le topinambour a une teneur élevée en glucides. Ceux-ci sont à 50% composés, non pas d’amidon comme la pomme de terre, mais d’inuline.
Cependant, ce composé est faiblement assimilable. Parvenu au colon, il a une action légèrement laxative. Les estomacs fragiles doivent donc faire attention à leur consommation.

 

Ce légume est très riche en fibre (7 à 8 %), ce qui stimule l’activité intestinale, accélère le transit et aide à lutter contre les tendances à la constipation.

 

Des minéraux et des vitamines. L’apport minéral n’est pas négligeable non plus. Avec un rapport sodium/potassium très bas, il a de bonne propriétés diurétiques.
Les vitamines du groupe B sont bien représentées, utiles pour un bon fonctionnement neuro-musculaire.

 

Les valeurs énergétiques: Le principal composant énergétique du topinambour est l’inuline. Elle n’influence pas la glycémie des personnes diabétiques contrairement à l’amidon.
L’inuline donne aux légumes une saveur un peu sucrée très spécifique aux légumes tels que l’artichaut, les salsifis et les cardons. Ce qui a pour conséquence de donner un goût sucré à tout ce qui est bu par la suite.
Le topinambour apporte 31 kcal/100 g, ce qui est peu, par rapport à la pomme de terre : 85 kcal/100 g et l’artichaut : 40 kcal/100 g.

 

Sa conservation: Ils se conservent au réfrigérateur pendant un mois mais sont sensibles à la déshydratation. Ce sont donc des tubercules que l’on sort de terre au fur et à mesure des besoins. On peut le garder quelque temps dans du sable humide au caveau, si la température ne dépasse pas les 4 ou 5 °C.

Ce légume connut ses heures de gloires grâce à Parmentier. Puis, très consommé durant la Seconde Guerre Mondiale, il fut vite oublié, assimilé à un mauvais souvenir. Le topinambour est un légume oublié qui revient à la mode. A (re)découvrir.

Le panier des ingrédients

Recette pour une bonne soupe

Ingrédients pour 6 personnes (2 litres de soupe)

 

500 gr topinambours,
500 gr potimarrons non pelés,
400 gr patates douces oranges,
200 gr oignons,
3 gousses d’ail,
½ branche céleri,
bouquet garni thym, laurier, persil,
½ cuil. café bicarbonate,
½ bouillon cube légumes ou 1 pointe de cuil. café curcuma.

Conseil: Les topinambours noircissent vite à l’air libre, il est conseillé de les faire tremper dans une eau citronnée ou vinaigrée.

 

Plonger les topinambours 8 minutes dans eau bouillante additionnée de bicarbonate (éviter une casserole en aluminium ou fer qui ferait noircir le topinambour), les peler pendant qu’ils sont encore chaud, faire revenir l’ensemble des légumes dans un peu d’huile d’olive, ajouter environ 50 cl l d’eau, saler, poivrer, assaisonner, compléter 1,5 l d’eau et rectifier l’assaisonnement, mixer.

Servir en complétant de persil haché, ou un brin de ciboulette, lait coco ou crème fraîche.soupe_veloutee_aux_topinambours

 

Vous trouverez un grand nombre de recettes sur Internet.

soupe-ingredients

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le topinambour. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s